Prix Russophonie 2012

Sixième édition

Anne-Marie Tatsis-Botton

pour sa traduction de

Souvenirs du futur de Sigismund Krzyzanowski (Éditions Verdier) (ISBN 978-2-8643-2619-9)

Mentions spéciales 2012


Anne Coldefy-Faucard pour sa traduction de

La tourmente de Vladimir Sorokine (Éditions Verdier) (ISBN 978-2-86432-657-1)


Bernard Kreise pour sa traduction de

La tête de mon père de Elena Botchorichvili (Éditions du Boréal) (ISBN 9782764620823)


André Markowicz pour son ouvrage

Le soleil d’Alexandre, Le Cercle de Pouchkine (1802–1841), Anthologie poétique, (Actes sud) (ISBN 978-2-330-00023-3)


Henri Deluy
pour sa traduction de

L’amour, la poésie, la révolution de Vladimir Maïakovski (Le Temps des cerises) (ISBN 9782841098606)

Le 6ème Prix Russophonie

pour la meilleure traduction du russe en français

a été attribué le 30 janvier à

Anne – Marie Tatsis – Botton pour Souvenirs du futur de Sigismund Krzyzanowsky, auteur qui n’avait pas été publié de son vivant, que les éditions Verdier se sont attachées à faire connaître en France.

Déjà lauréate du prix Halpérine-Kaminsky (2006) pour Souvenirs de Marina Tsvetaïeva et La Flûte aux souris d’Alexis Rémizov, Anne – Marie Tatsis – Botton a été choisie parmi la sélection retenue où figuraient les traducteurs les plus chevronnés : Anne Coldefy- Faucard (La Tourmente de Vladimir Sorokine), Henri Deluy (L’Amour, la poésie, la révolution de Vladimir Maïakovski) Bernard Kreise (La Tête de mon père d’Elena Botchorichvili)André Marcowicz (Le Soleil d’Alexandre).

Le directeur du Centre Eltsine, Alexandre Drozdov, fondateur du Prix avec l’association France – Oural, lui a remis une sculpture originale Prix Russophonie – un livre en bronze ouvert du sculpteur Viktor Krioutchkov – ainsi qu’une récompense financière, tout comme à son éditeur. Quelque quarante traductions ont été soumises au jury composé de l’auteur Agnès Desarthe, du journaliste Kirill Privalov et de spécialistes de la littérature russe : Irène Sokologorsky, Gérard Conio et Françoise Genevray.

Le Prix Russophonie a été l’occasion de l’ouverture officielle des Saisons russes 2012. Il a été remis dans le cadre du festival RussenKo qui s’est déroulé au Kremlin –Bicêtre, pendant les Journées du livre russe et des littératures russophones qui accueillaient deux jours durant quelques grands noms de la littérature russe : de Ludmila Oulitskaïa à Vladimir Sorokine, en passant par Mikhaïl Chichkine, Léonid Guirchovitch, Zakhar Prilepine, le biélorusse Andreï Kureichik ukrainien Andreï Kourkov, la Québécoise Elena Botchorichvili.