+

2015-Liste des participants /

LES AUTEURS

Tchinguiz ABDOULLAÏEVTchinguiz ABDOULLAÏEV
Né en 1959 à Bakou, Tchinguiz Abdoullaïev est un agent du renseignement soviétique jusqu’en 1987. A partir de 1988, il se consacre à l’écriture. Il publie des thrillers qui sont traduits dans 17 langues et diffusés dans 23 pays. Son premier roman policier traduit en français, Une cible parfaite,  a été publié en 2012 aux éditions de l’Aube.  Il inaugure une série mettant en scène Drongo, son personnage principal, ex-officier du KGB, que nous retrouvons dans le deuxième volet de ses aventures, Le fardeau des Idoles (éd. de l’Aube – collection Aube Noire).

Boris AKOUNINE
De son vrai nom Grigori Tchkhartichvili, Boris Akounine est né à Moscou en 1956. Il a d’abord été traducteur du japonais et de l’anglais. Il est l’auteur d’une longue série de romans policiers se déroulant à Moscou entre 1876 et 1914, ayant pour héros Eraste Fandorine. Boris Akounine tient un blog dans lequel il s’exprime sur des sujets littéraires mais aussi d’ordre social et politique. Les Ed. Noir sur Blanc publient en 2014 son dernier livre Histoires de cimetières dans une traduction de Paul Lequesne.

 Elisabeth ALEXANDROVA-ZORINA
Elisabeth Alexandrova-Zorina est un jeune auteur russe qui vit à Moscou et est responsable des pages « Littérature » du site www.thankyou.ru. Ses ouvrages ont été sélectionnés par le prix Debut pour la jeune littérature russe ainsi que par le prix NOS. Son roman sera publié en 2015 aux Editions de L’Aube sous le titre Un homme de peu (traduction de C. Mestre).

 

Wladimir BERELOWITCH
BER
Directeur d’études à l’EHESS, spécialiste internationalement reconnu des historiographies russe et soviétique, auteur d’une oeuvre scientifique féconde, il a été aussi le traducteur
d’Alexandre Zinoviev et de Svetlana Alexievitch en langue française. En 2014, les Editions du Cerf publient son dernier livre, Le livre de Jacob – Une traversée du XXe siècle..

 

 

Evgueni BOUNIMOVITCHEvgueni BOUNIMOVITCH
Né en 1954 à Moscou, Evgueni Bounimovitch est professeur de mathématiques, homme politique et poète. Après avoir été député de la Douma municipale de Moscou, il est aujourd’hui Commissaire aux Droits de l’Enfant pour la ville de Moscou. Il a publié plusieurs recueils de poésie en Russie et à l’étranger. Il est également fondateur et directeur de la Biennale de Poésie de Moscou. Evgueni Bounimovitch est membre du jury du Prix Russophonie.

 

Oles BOUZINA
Oles Bouzina est né à Kiev en 1969. Il collabore à de nombreux journaux ukrainiens et tient une chronique dans le 14 journal « Sevodnia ». Il anime également une émission de télévision. Il soutient la fédéralisation de l’Ukraine, son indépendance et sa double culture ukrainienne et russe. Ecrivain, il est l’auteur de plusieurs livres dont deux consacrés à Taras Chevtchenko

 

Laurent CHAMONTIN
Laurent Chamontin est né en 1964, il est diplômé de l’École Polytechnique. Il a vécu voyagé à de nombreuses reprises dans le monde russe et parle couramment cette langue. Il a vécu plusieurs années en Ukraine. Il publie en 2014, avec Isabelle Facon, L’Empire sans limites (Ed. de l’Aube).

 

 

Mihail CHEMIAKIN
Mihaïl Chemiakin est un peintre, sculpteur et décorateur de théâtre russe de renommée internationale. Son oeuvre est une synthèse du symbolisme et du surréalisme. En 1971, l’artiste a été contraint d’émigrer. Il vit d’abord aux Etats-Unis puis en France où il vit toujours. Il était un grand ami du poète et chanteur Vladimir Vyssotski. Ses oeuvres font partie des collections des plus grands musées du monde.

 

Agnès DESARTHE
Traductrice (Lois Lowry, Virginia Woolf, Chaim Potok) Agnès Desarthe a reçu le prix de traduction Maurice-Edgar Coindreau. Elle a publié une vingtaine de livres pour enfants et des romans, Quelques minutes de bonheur absolu, Le Principe de Frédelle, Cinq photos de ma femme, Les bonnes intentions, Mangez-moi, Le remplaçant où elle évoque la langue russe et un grand-père né en Moldavie. Elle reçoit en 1996 le Prix du Livre Inter pour Un secret sans importance  et en 2009 le Prix Marcel Pagnol pour son roman Le remplaçant  (Ed. de l’Olivier). Dans la nuit brune, Ed. de l’Olivier, reçoit en 2010 le Prix Renaudot des Lycéens et en 2012, son roman Une partie de chasse (Ed. de l’Olivier) est récompensé par le Prix Littéraire 30 Millions d’Amis.

Sophie COEURE
Sophie Coeuré est une historienne française spécialisée dans l’histoire des représentations de la Russie et de l’URSS en Occident aux XIXe et XXe siècles et dans l’histoire du communisme. Son ouvrage Journal de Russie 1928-1929 de Pierre Pascal, en collaboration avec J. Bouvard, paraît aux Ed. Noir sur Blanc (2014) ainsi que son livre Pierre Pascal. La Russie entre christianisme et communisme.

 

Géraldine DUNBAR
En juin 2010, Géraldine Dunbar voyage à bord du Transsibérien de Moscou 15 à Novossibirsk, dans le cadre des événements liés à la célébration de l’année France/Russie. Elle présente ses photographies dans une exposition itinérante intitulée « Chère Russie » et donne de nombreuses conférences sur le Transsibérien. Elle publie Seule sur le transsibérien, Mille et une vies de Moscou à Vladivostok puis Bons baisers du Baïkal (Ed. Transboréal).

 

Lena ELTANG
Le premier roman de Lena Eltang, Pobeg Kumaniki (La pousse de mûrier sauvage) a été finaliste du Prix Andreï Biely et du Prix National Bestseller en 2006. En 2008, sort son livre Kamennye Klëny (Erables à pierre) qui reçoit le premier prix « Nouvelle littérature » et est traduit en 2 langues. Son troisième ouvrage Drugie Barabani (Autres tambours) été honoré par le Prix « Russkaya Premia » et en 2012, il a été finaliste du Prix littéraire « Bolshaya Kniga »

 

Sacha FILIPPENKO
Sacha Filippenko est né à Minsk (Belarus) en 1984. Il a travaillé pour la chaîne de télévision Rain TV et collabore à l’édition russe du magazine GQ. Le livre Бывший сын signe ses débuts en littérature. Il évoque la vie à Minsk aujourd’hui et ce qu’il coûte de quitter son pays. Son roman est lauréat du prix Russkaïa Premia.

 

Emeric FISSET
Éditeur et écrivain-voyageur. Il a séjourné dans plus d’une soixantaine de pays et entrepris cinq raids en solitaire de longue durée. Au sein des EditionsTransboréal, il dirige les collections « Compagnons de route ». En 2014, elles publient son ouvrage Kamtchatka – écrit en collaboration avec Julie Boch.

 

Max FREI (Svetlana Martynchik)
S. Martynchik est plus connue sous le nom de Max Frei. Auteur ukrainienne d’expression russe, elle habite Vilnius (Lithuanie). Elle écrit des récits fantastiques sous le nom de Max Frei. La série Le labyrinthe d’Echo connait un très grand succès. Son mari, l’artiste Igor Steopin illustre ses livres.

 


 

Yves GAUTHIER
Ce spécialiste de la Russie a traduit en français une cinquantaine d’ouvrages. Il est auteur de Gagarine ou le rêve russe de l’espace et d’un récit sur le tour de la Russie effectué par Gleb Travine en vélo, Le Centaure de l’Arctique. Co-auteur avec Antoine Garcia de L’Exploration de la Sibérie et de L’Air et le feu. Depuis, il a publié Saint-Pétersbourg, Les Français
vus par les Russes, Russie, livre album (photos de Wojtek Buss) et un roman Moscou sauvée des eaux. En 2014, paraît Vladimir Vyssotski, Un cri dans le ciel russe (Ed. Transboréal).

Cédric GRAS
Ecrivain et voyageur français. En 2004 il est lauréat de la Bourse de la vocation de la Fondation Marcel-Bleustein-Blanchet. Il crée et dirige l’Alliance française de Donetsk,
jusqu’à l’été 2014. Elle est alors fermée en raison du conflit dans l’Est ukrainien. En 2013, il publie Le Nord, c’est l’Est, Aux confins de la Fédération de Russie (Ed. Phébus) puis, en
2015, L’hiver aux trousses (Ed. Stock).

 

Alexandre ILICHEVSKI
Alexandre Ilichevski est né en 1970, à Soumgaït (Azerbaïdjan). Il est admis à l’école Kolmogorov, réservée à la future élite scientifique russe. Il poursuit ses travaux de recherche à travers le monde. Il est également un écrivain et poète de langue russe, lauréat du Prix Booker russe en 2007 pour son livre Matisse et du prix Bolshaïa Kniga en 2010 pour Le Persan publié en
2014 par les Ed. Gallimard.

 

Alexandre JEVAKHOFF
Né en 1952, ancien élève d’HEC et de l’ENA, Alexandre Jevakhoff est inspecteur général des Finances. Il publie en 1989, une biographie de référence sur Atatürk. Puis en 2007, il écrit Les Russes blancs (Ed. Tallandier) et en 2014, Le roman des Russes à Paris (Ed. du Rocher).

 

Igor KOTIUKH
Igor Kotiukh est un poète, traducteur et journaliste estonien. Il traduit la poésie estonienne en langue russe. Rédacteur en chef de la revue «Cerf-volant », il collabore également aux
revues littéraires « Looming » et « LiteraruS ». Auteur de deux recueils de poésies Когда наступит завтра? et Teises keeles publiés en Estonie. Ils ont été traduits et publiés en Bulgarie et dans les pays scandinaves.

 

Anna LAZOWSKI
Anna Lazowski, d’origine polonaise, est une infatigable voyageuse, une historienne curieuse des cultures des uns et des mémoires des autres. Elle publie en 2014 les Contes des sages slaves (Ed.Seuil).

 

 

Sergueï LEBEDEV
Sergueï Lebedev est né en 1981. Il grandit pendant la période de transition qui suit la perestroïka et la chute du régime soviétique. La limite de l’oubli, publié par les Ed. Verdier en 2014 (trad. Luba Jurgenson) est le premier roman d’un jeune auteur qui a su s’affranchir des contraintes imposées par l’effacement des années soviétiques.

 

Sergueï MOREINO
Sergueï Moreino est à la fois écrivain, poète, essayiste et traducteur (allemand, letton et polonais). Il publie dans de nombreux magazines littéraires et ses traductions, notamment
de poésie, sont largement publiées. Son travail a été couronné par des prix littéraires russes et lettons. Il partage sa vie entre Riga et Berlin.

 

Irina MUZYKA
Dès la fin de ses études, Irina Muzyka crée une agence de voyage pour faire connaître la région du Baïkal. Représentant une nouvelle génération de Russes, elle essaie de casser certains stéréotypes sur la Russie et son peuple. Elle publie en 2014, aux Ed. Pages du Monde, le livre Baïkal mer sacrée, écrit en collaboration avec Philippe Guichardaz.

 

Zakhar PRILEPINE
Zakhar PRILEPINE s’est imposé comme l’écrivain le plus emblématique de la jeune littérature russe. Il reçoit en 2006 le Booker Prize pour la littérature russe pour son roman Sankia. Le public
français le découvre en 2007 grâce à Pathologies. Plus tard sont publiés Des chaussures pleines de
vodka chaude, Je viens de Russie, Le péché et Le singe noir. L’Histoire de la fille qui s’appelait
Aglaé, paraîtra en février 2015. Il habite Nijni Novgorod et dirige l’édition régionale de Novaïa Gazeta. Son roman Обитель (Le Refuge) vient de recevoir, en Russie, le Grand Prix du Livre pour l’année 2014.

Jean RADVANYI
Spécialiste de la Russie et du Caucase. Professeur de géographie de la Russie à l’INALCO où il dirige l’Observatoire des Etats post-soviétiques. Auteur, entre autres de La Nouvelle Russie (Ed. Armand Collin – 2010) et de Retour d’une autre Russie – Une plongée dans le pays de Poutine (Ed. le Bord de l’Eau – 2013).

 

Danièle SALLENAVE
Nommée en 1973 maître de conférences à l’Université de Paris X Nanterre, elle écrit une thèse sous la direction de Roland Barthes. Après avoir publié en 1975 son premier récit, Paysage
de ruines avec personnages, elle réoriente son enseignement vers la poétique du récit en littérature
et au cinéma et reçoit en 1980 le prix Renaudot pour Les portes de Gubbio. Elle est l’auteur d’une trentaine d’ouvrages, romans, essais, récits de voyage, pièces de théâtre qui lui ont valu le prix du jeune théâtre de l’Académie française (1988), le Grand prix de l’Académie pour l’ensemble de son oeuvre, le Grand prix Jean Giono (2005) et le prix Jean Monnet de littérature européenne (2008). Elle
est membre du jury de plusieurs prix littéraires, dont le prix Femina, le Prix Simone de Beauvoir pour la liberté des femmes et le Prix du Roman Arabe. Elle assure une chronique hebdomadaire sur France-Culture. Elle est élue à l’Académie française, le 7 avril 2011, au fauteuil (n°30) de Maurice Druon.

Elena SKOULSKAIA
Poétesse et écrivaine née à Tallinn (Estonie). Elle a publié de nombreux livres en langue russe et collaboré à la revue « Sovetskaïa Estonia » avec l’écrivain Sergueï Dovlatov. Elle tient une
chronique consacrée à la littérature russe dans le magazine « Keskus ». Lauréate du prix Eesti Kultuurkapital en 2007. En 2014, son livre Мраморный лебедь est sur la short-list du Booker Prize pour la littérature russe.

 

Marina STEPNOVA
Marina Stepnova a grandi à Moscou où elle vit encore aujourd’hui. Nouvelliste et romancière, elle a remporté avec Les femmes de Lazare, le Big Book Prize en 2012 ainsi que le Prix des Libraires de Moscou. Elle a été nominée pour le Russian Book Prize, le National Bestseller ainsi que le Yasnaya
Polyana Book Award. Ce roman est publié en France en 2014 (Ed. Les Escales – traduction de B. Kreise).

 

Dmitri STROTSEV
Poète russophone de Biélorussie. Depuis les années 90, il s’occupe de l’édition du magazine Vinograd, qui publie de la poésie. Il est connu pour la lecture de ses poésies qu’il appelle de la « danse poétique. Il met également ses poèmes en chansons. Son recueil de poèmes 850 lignes a été récompensé par le prix Russkaia Premia pour la poésie.

 

Sylvain TESSON
Sylvain Tesson a étudié la géographie et partage depuis vingt ans sa vie entre le voyage et l’écriture. Il est l’auteur d’une vingtaine de livres dont L’Axe du loup, Dans les forêts de Sibérie
(Prix Médicis essai 2011) et Une vie à coucher dehors (Goncourt de la nouvelle 2009). Son dernier livre sur la Retraite de Russie napoléonienne, sortira très prochainement aux éditions Guérin.

 

Sergueï TIMOFEEV
Poète, né à Riga en 1970. Membre du cercle poétique « Orbita », il est l’un des initiateurs de la vidéo-poésie. En 2003, il est sur la short-list du prix Andreï Biély. Avec le groupe « Orbita », il est finaliste du festival de vidéo poésie « Zebra » de Berlin (2001). Ses vers sont publiés dans plusieurs anthologies, notamment This Same Sky (80 poets from 30 countries et A Fine Line: New Poetry from Eastern & Central Europe.

 

Yana VAGNER
Yana Vagner a grandi au sein d’une famille russo-tchèque. Vongozero est son premier roman. Initialement publié sur le blog de l’auteur, cette histoire de survie a suscité un tel enthousiasme qu’elle a fait l’objet d’une enchère entre éditeurs. Elle a été nominée au Prix National Bestseller. Vendu au cinéma et traduit dans 4 pays. Vongozero est publié en France en 2014 (Ed. Mirobole – trad. R. Pache).

 


 

LES TRADUCTEURS

Michel AUCOUTURIER
Michel Aucouturier, professeur de langue et littérature russe émérite à Paris IV La Sorbonne et à l’Ecole Nationale Supérieure est un des grands spécialistes de l’oeuvre de Léon Tolstoï. Il a publié un texte dans la collection Découvertes de Gallimard sur l’oeuvre de l’écrivain russe et a livré une nouvelle traduction de La Sonate à Kreutzer.

 

Julie BOUVARD
Née à Moscou en 1979, elle grandit à Paris dans une famille biculturelle. En 2004, elle traduit deux recueils de nouvelles de Natalia Jouravliova (Ed. L’Inventaire). Elle achève une thèse sur la littérature russe du XIXe siècle tout en poursuivant son activité de traductrice. Julie Bouvard est lauréate du Prix Russophonie en 2011 pour sa traduction du Syndrome de Fritz de Dmitri Bortnikov.

 

Anne COLDEFY-FAUCARD
Elle enseigne la littérature russe et la traduction littéraire à l’Université de Paris IV. Elle crée en 1993 les Ed. L’Inventaire. Elle co-dirige la collection «Poustiaki» aux Ed. Verdier. Elle a publié une soixantaine de traductions dont Vie et Destin de V. Grossman (avec A.Berelowitsch), plusieurs volumes de La roue rouge d’A. Soljénitsyne (avec G. et J. Johannet), Derniers témoins de S. Alexievitch, l’intégrale de la Correspondance de Dostoïevski, Le Manteau, Le Nez et Les Ames mortes de Gogol.

 

Gérard CONIO
Gérard Conio est agrégé de lettres modernes, auteur d’un Doctorat d’Etat Crise des valeurs et renouvellement des modes d’expression dans la vie culturelle russe de 1892 à 1930. Il enseigne à l’université de Besançon puis de Nancy II où il est responsable de la section de russe et de serbo-croate. Il est également traducteur de nombreux auteurs russes et polonais et auteur de nombreux ouvrages sur l’art et le cinéma.

 

Marie-Hélène CORREARD
Marie-Hélène Corréard a travaillé comme traductrice pour les Editions d’art Aurore de Léningrad. Elle a travaillé pour Oxford Uniégaversity Press où elle a dirigé
les deux premières éditions du Grand dictionnaire Hachette-Oxford. Elle revient à la traduction, sa première passion, avec Je viens de Russie de Zakhar Prilepine (Ed. La Différence – 2014).

 

Claude FRIOUX
Ancien élève de l’ENS d’Ulm, agrégé de russe et docteur ès-lettres, Claude Frioux a enseigné à l’université de Rennes puis à l’université de Paris 8 dont il a été deux fois président. Spécialiste de Maïakovski, il lui a consacré de nombreuses publications dont
une édition complète de ses Poèmes et de Vers (Ed. L’Harmattan). Il a également préfacé et annoté l’édition de Tchékhov dans la Pléiade. Ecrivain et poète, il a par ailleurs publié un roman Solntsev et un recueil Quatre nouvelles. Ses articles et interventions ont été récemment rassemblés en quatre volumes sous le titre Chantier russe (Ed. L’Harmattan). C. Frioux est également un homme d’engagement. En 1968, il a ainsi pris part à la manifestation sur la Place Rouge contre l’invasion de la Tchécoslovaquie.

Robert GIRAUD
Traducteur et interprète, Robert Giraud est également l’auteur de nombreux contes pour enfants (Ed. Père Castor-Flammarion), d’un Guide de Moscou insolite (Ed. Arthaud) ainsi que d’un Dictionnaire français-russe et russe français de la langue des affaires (Institut d’études slaves). Il est le traducteur, entre autres, de Tchinguiz Abdoullaïev, dont le dernier livre traduit en français est Dressé pour Tuer.

 

Luba JURGENSON
Luba Jurgenson est maître de conférences en littérature russe à l’université Paris IV Sorbonne et co-directrice de la collection Poustiaki (Ed. Verdier). Traductrice, entre autres, de Gontcharov, de Nina Berberova, de Leonid Guirchovitch. Elle est également auteur de romans et de l’essai L’expérience concentrationnaire estelle indicible ? Elle est maître d’oeuvre de l’édition intégrale des Récits de la Kolyma de Varlam Chalamov. En 2014, elle traduit La limite de l’oubli de Sergueï Lebedev. Luba Jurgenson a été lauréate du prix Russophonie en 2011.

Bernard KREISE
Agrégé de russe, B. Kreise mène, depuis une vingtaine d’années, un travail de longue haleine : traduction de nouvelles inédites, révision de toutes les nouvelles
russes et anglaises pour la collection Quarto et direction d’un Cahier de l’Herne sur Nabokov. Il a traduit de nombreuses oeuvres de Sorokine, ainsi que L. Oulitskaïa ou Bortnikov et aussi Le voyage de Pétersbourg à Moscou de Radichtchev, les Nouvelles Pétersbourgeoises de Gogol ainsi que La guerre et la paix. En 2014, il traduit Les femmes de Lazare de Marina Stepnova (Ed. Les Escales).

Arthur LARRUE
Arthur Larrue est né en 1984 à Paris. Son premier roman, Partir en guerre (2013), évoque sa vie clandestine avec les artistes non conformistes russes du groupe Voïna. Sa nouvelle Kolossoff, inspirée du pianiste Grigori Sokolov, est publiée en 2013. En 2014, paraissent sa traduction et sa préface du Nez de Gogol (Ed. Allia).

 

Paul LEQUESNE
Paul Lequesne, né en 1961, ingénieur ENSTA, parisien depuis 1978, traducteur littéraire depuis 1991. A eu l’honneur de fréquenter Victor Chklovski, Iouri Olécha, Alexandre Grine, Mikhaïl Boulgakov, et plus récemment Vladimir Charov, Andreï Kourkov, Dmitri
Stakhov et Boris Akounine, dont il traduit, en 2014, le livre Histoires de cimetières (Ed. Noir sur Blanc).

 

Raphaëlle PACHE
Traductrice, spécialiste de littérature russe, agrégée de lettres modernes, titulaire d’un doctorat en littérature générale et comparée et professeur de français
en lycée à Paris. En 2014, plusieurs ouvrages qu’elle a traduits sont publiés : Des mille et une façons
de quitter la Moldavie de Vladimir LORTCHENKOV, Léonid doit mourir de Dmitri LIPSKEROV et Vongozero
de Yana VAGNER.

 

Hélène SINANY
Normalienne, agrégée de russe Hélène Sinany a enseigné à la Sorbonne
avant de travailler pendant de nombreuses années comme traductrice à l’ONU. En 2014, elle traduit le livre Le Persan d’Aleksandre Ilichevski (Ed. Gallimard).

 

 

Monique SLODZIAN
Professeur émérite à l’Institut national des langues et civilisations orientales. Spécialiste de la Russie et de la littérature russe contemporaine, elle est l’auteur d’une dizaine de traductions, d’adaptations de romans et de pièces de théâtre. Elle a coordonné deux ouvrages sur l’URSS pour les éditions Larousse et les Temps Modernes. Les enragés de la
jeune littérature russe est paru en mai 2014.

 

Irène SOKOLOGORSKY
Irène Sokologorsky a été professeur puis Présidente de l’Université Paris VIII, dont elle demeure la Présidente d’Honneur. Elle est Docteur Honoris Causa de l’Institut Littéraire Maxime Gorki de Moscou. I. Sokologorski a également dirigé la collection « Lettres soviétiques » (Ed. Messidor) et la collection « Lettres russes » (Ed. Alinea). Auteur de nombreux articles sur la littérature russe et soviétique et de très nombreuses traductions littéraires. Depuis 1987, elle est directrice et rédactrice en chef de la revue bilingue Lettres Russes.

 

Florian VOUTEV
Florian Voutev est né en Bulgarie. Parallèlement à sa carrière de danseur à l’Opéra de Varna, il se passionne pour la traduction littéraire. Il s’installe plus tard en France où durant quatre années il travaille à la traduction d’Eugène Onéguine de Pouchkine. Sa traduction paraît aux Ed. La Bruyère en 2012.

 

LES INTERVENANTS


Natalia DOUBININAJULIE BOUVARD
Historienne, journaliste, traductrice et écrivain. Titulaire d’un doctorat en histoire moderne sur la construction européenne. Elle a traduit, entre autres, Maurice Druon et Louis Aragon. En
1990, elle fonde la maison d’éditions «KLEPA», spécialisées sur l’Enfance et la Communication. Elles publient depuis près de 25 ans une revue mensuelle ainsi que des livres et des dessins animés.

 

Inna DOULKINA
Rédactrice en chef du bi-mensuel russe en français « Le courrier de Russie ».

 

 


Stanislav GOLOUBEV
Directeur Général de la Maison d’édition «Zlatoust» (St-Pétersbourg), spécialisée dans l’enseignement du russe.

 

 

Armelle GROPPO
Maître de conférences de langue et civilisation russes à l’Université Paris X-Nanterre. Présidente de l’Association Française des Russisants. Auteur, avec Anne Boulanger, de Petit vocabulaire actuel – russe et de Introduction à l’histoire de la Russie du IXe à la fin du XIXe siècle, cours d’histoire en russe avec exercices et corrigés (Ed. Ophrys).

 

Dimitri de KOCHKO
Dimitri de Kochko est journaliste. Parallèlement à la presse écrite, il a poursuivi une carrière de réalisateur pour la télévision. Il y a une vingtaine d’année, il fonde l’association France Oural dont il assure toujours la présidence. La Fondation Eltsine et l’association France Oural ont créé le Prix Russophonie. D. de Kochko est également le président du conseil de coordination des Russes de France.

 

Viktoriya et Patrice LAJOYE
Viktoriya LAJOYE est diplômée de philologie de l’Université de Voronej (Russie) ; Patrice LAJOYE est docteur en histoire des religions comparées, auteur d’une thèse sur le dieu slave Perun. Tous deux s’intéressent à la science-fiction et au fantastique russophone. Ils ont publié à ce titre diverses anthologies et traductions. Ils créent en 2014 les éditions LINGVA.

 

Olga MEDVEDKOVA
Olga Medvedkova a étudié à l’université Lomonossov, puis à Paris, à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences sociales. Docteur en histoire et civilisation, elle a été l’une des premières pensionnaires de l’Institut National d’Histoire de l’Art et est actuellement chercheur au CNRS (centre Jean Pépin). Elle a publié de nombreux ouvrages et articles d’histoire de l’art et de l’architecture, des essais, des traductions, ainsi qu’une pièce de théâtre et un roman (prix Révélation 2014 de la SDLG).

Inna MERKOULOVA
Consultante « Sciences et éducation » au centre culturel russe à Paris. Chercheur associé à l’université Paris Sorbonne. Docteur en sciences du langage et en philologie, interprète et traductrice. Elle a traduit L’explosion et la culture de Juri Lotman (Limoges, Pulim, 2005).

 

Ninel OLESITCH
Présidente du Fonds de Bienfaisance « Saint-Pétersbourg et l’Etranger ». Professeur de psychologie politique à l’Université de St Pétersbourg, membre du comité d’experts sur les relations internationales de Saint-Pétersbourg. Spécialisée dans l’histoire de l’Intelligentsia (moitié XIXe – première moitié XXe siècle).

 

Christine MESTRE
Après des études de russe Christine Mestre est devenue spécialiste de didactique des langues. Elle est depuis 2006 coordonnatrice du Prix Russophonie. En 2010, elle a initié les Journées du livre russe et des littératures russophones dont elle a assuré la programmation
pendant plusieurs années. Elle tient la chronique littéraire du journal Russia Beyond the Headlines et a traduit de jeunes auteurs russe, notamment le premier livre de Liza Alexandrova-Zorina, Un homme de peu (Ed. de l’Aube, 2015).

Alexeï & Sergueï VENGEROV
Editeur, S. Vengerov continue le projet « Bibliochronika » initié par son père, Alexeï Vengerov. Ce projet raconte la Russie et ses éditeurs au cours des siècles. A ce jour, 7 tomes ont été publiés. Ce travail a reçu en 2004 le prix du Livre de l’Année, en 2007, le prix Likhatchev puis en 2011 le prix de la République de Russie (catégorie Humanitas). Le dernier tome à paraître est rédigé en russe avec traduction en français, allemand et anglais.

 

Véra VIKOULOVA
Directrice du Musée Gogol de Moscou. Titulaire d’un doctorat, membre de la commission d’études sur Gogol près l’Académie des Sciences de Russie, membre du comité scientifique du musée Gogol d’Ukraine. Elle organise la conférence internationale des « Lectures de Gogol ». Sous sa direction, le musée a reçu de nombreuses récompenses dont les prix « Héritage National » et le prix Alexandre Nevsky.

 

Olga ZAZOULINA
Directrice adjointe du Musée Gogol (Moscou). Auteur d’une série intitulée « Comprendre Gogol », membre du comité de rédaction de l’ouvrage de référence annuel des « Lectures de Gogol », organisatrice du concours « A propos de Gogol ». En charge des expositions au Musée Gogol.