+

2017-PARTICIPANTS /

Participants aux 8e Journées du Livre Russe
(auteurs, traducteurs, intervenants, modérateurs)

 

Tchinguiz ABDOULLAÏEV
Auteur originaire d’Azerbaïdjan dont la langue d’écriture est le russe. Plusieurs de ses romans policiers ont été publiés par les éditions de l’Aube : Une cible parfaiteLe fardeau des idolesDressé pour tuer.

Galia ACKERMAN
Journaliste, traductrice et écrivaine, elle est spécialiste du monde post-soviétique. Elle sera aux côtés de Maria Rybakova dont elle a traduit Couteau tranchant pour un cœur tendre (Ed. Ver à Soie, 2016).

Marina AKHMEDOVA
Journaliste et écrivaine, elle a notamment écrit Khadija – le journal d’une kamikaze roman qui a été nominé pour le Booker russe et traduit en français (Ed. Louison, 2016).

Marc ALAUX
Ecrivain et éditeur (Ed. Transboréal). Il a écrit de nombreux livres sur la Mongolie. Son dernier ouvrage La vie jusqu’au bout est consacré à Joseph Kessel (Ed. Transboréal 2015).

Marie-Aude ALBERT-CHEPIK
Agrégée de russe, docteur ès lettres de l’Université de Paris-Sorbonne et licenciée en histoire de l’art. Elle a consacré plusieurs ouvrages au peintre Sergei Chepik ainsi qu’à Maximilian Volochine, poète, critique d’art et peintre qui a laissé une œuvre considérable.

Andreï ATSVATSATOUROV
Ecrivain et professeur d’histoire de la littérature, il est spécialiste de l’œuvre d’Henry Miller. Il enseigne à Saint-Pétersbourg et aux Etats-Unis. Son dernier roman Souvenirs dans les poches paraît 2016 (Ed Macha Publishing).

Michel AUCOUTURIER
Professeur émérite de langue et littérature russe à Paris IV la Sorbonne. Ecrivain et traducteur. Son dernier ouvrage  Boris Pasternak, un poète dans son temps est paru en 2015 (Ed. des Syrtes).

Elena BALZAMO
Traductrice et essayiste, elle dirige un séminaire de traduction littéraire suédois-français. Prix de traduction de l’Académie suédoise 2001. Prix Sévigné Étranger 2010-2011. Son roman Cinq histoires russes paraît en 2015 (Editions Noir sur Blanc).

Andreï BATOV
Auteur russe, il habite Saint-Pétersbourg mais a voyagé dans le monde entier et a longtemps séjourné en Chine. Auteur de nombreux scenarii, son roman Le tao du saxophoniste est paru en 2016 chez Louison Editions.

Ekaterina BELAVINA
Enseignante à l’Université Lomonossov de Moscou. Membre de l’Union des écrivains de Russie et du jury des prix Leroy-Beaulieu et Vaksmakher. Elle a traduit Verlaine, Aragon, Houellebecq, E.E. Schmitt, Marmontel …

Catherine BERTHO-LAVENIR
 Historienne, sociologue et médiologue française. En 2016, les éditions Macha-Publishing éditent son ouvrage Révolution – 100 ans d’Octobre rouge.

Nicolas BOKOV
Ecrivain d’origine russe installé à Paris depuis 1975. Au printemps 2017, les Ed. Noir sur Blanc vont rééditer La tête de Lénine, livre culte dans l’histoire du samizdat.

Catherine BREMEAU
Ancienne élève de l’ENS, agrégée de russe et Docteur ès Lettres, elle traduit régulièrement des textes pour la revue Lettres Russes. Auteur d’une biographie poétique d’Anna Barkova (Ed. Harmattan). En 2017, les Ed. Noir sur Blanc vont rééditer La tête de Lénine de Nicolas Bokov qu’elle a traduit avec Claude Ligny.

Mikhaïl CHAPOCHNIKOV
Directeur du domaine « littérature du siècle d’argent » au Musée Littéraire d’Etat de Moscou. Spécialiste de Boulgakov, il était un des experts qui ont contribué à l’évaluation du Fonds Boulgakov qui a servi de base à l’établissement du Musée d’Etat Mikhaïl Boulgakov de Moscou.

Gérard CONIO
Professeur à l’université de Nancy. Ecrivain et traducteur d’auteurs russes et polonais. Membre du jury du Prix Russophonie. Il a écrit de nombreux ouvrages sur l’art et le cinéma. En 2017, les Ed. des Syrtes publient A couteaux tirés de Nikolai Leskov qu’il a traduit avec Julie Bouvard.

Mahaut de CORDON-PRACHE
Après une carrière dans l’édition elle se consacre à la traduction littéraire. Spécialiste de l’œuvre de Nadejda Teffi dont elle a traduit  Un roman d’aventures, Et le temps s’arrêta (Ed. de Fallois, 2011) et Souvenirs, de Moscou à la mer Noire (Ed. des Syrtes, 2017).

Henry CUNY
Diplomate et écrivain, Henry Cuny a été ambassadeur notamment en Arménie. Son livre Arménie, l’âme d’un peuple paraît en 2016 (Ed. Sigest). 

Fanchon DELIGNE
Après des études de Slavistique à l’Université libre de Bruxelles, elle se forme au Centre de Traduction littéraire de Bruxelles. En 2015, elle traduit Le couloir blanc de V. Khodassevitch (Ed. Interférences) et entre d’emblée dans la sélection du Prix Russophonie 2016.

François DEWEER
Directeur de la célèbre librairie du Globe à Paris. Membre du jury du Prix Russophonie.

André-Marc DELOCQUE-FOURCAUD
Grand artisan de la réunion de la Collection Chtchoukine à la Fondation Louis Vuitton, André-Marc Delocque-Fourcaud a écrit, avec Natalia Semenova, la biographie de son grand-père Chtchoukine – le patron de l’art moderne (Ed. La Collection Chtchoukine, 2016)  

Ariane DOLLFUS
Journaliste et écrivaine, elle est critique de danse. Son livre Noureev l’insoumis (Ed. Flammarion) est couronné par le Prix du meilleur livre sur la danse du Syndicat de la critique 2006-2007. En 2016, elle traduit Confessions Inédites, l’autobiographie de Rudolf Noureev.

Vladimir FEDOROVSKI
Ancien diplomate russe, il est l’écrivain d’origine russe le plus édité en France. Son dernier ouvrage le Dictionnaire amoureux de Saint-Pétersbourg parait chez Plon en 2016.

 Yves GAUTHIER
Ecrivain et traducteur. Il traduit L’ours est mon maître de Valentin Pajetnov qui est publié en 2016 par les éditions Transboréal. Il sera aux côtés de Dina Rubina dont il a traduit le roman  Zoom avant (Ed. Phébus, 2006).

Pierre GLACHANT
Journaliste, spécialiste de la Russie. Il a été pendant de nombreuses années correspondant de presse à Moscou.

Olga GORTCHANINA-DUPONT
Docteur ès lettres. Maître-assistante au Département de langue russe de la Faculté de traduction et d’interprétation, Ecole d’interprètes internationaux de l’Université de Mons (Belgique). 

Iegor GRAN
Ecrivain français, il obtient en 2003 le grand prix de l’humour noir pour ONG ! Son dernier ouvrage Le retour de Russie a été publié en 2016 par les Ed. P.O.L.  Il est le fils de l’écrivain dissident Andrei Siniavski. 

Cédric GRAS
Ecrivain et voyageur français, il a créé l’Alliance Française de Donetsk qu’il a dirigée jusqu’à sa fermeture à l’été 2014. Son dernier livre Anthracite (Ed. Stock, 2016) évoque cette région.

Paul GREVEILLAC
Romancier français né en 1981. Son premier roman, »Les âmes rouges », est paru en janvier 2016 chez Gallimard (collection Blanche). On y suit le parcours d’un censeur soviétique passionné de littérature et de cinéma. Il est récompensé par le  prix Roger-Nimier. 

Claire HAUCHARD
Traductrice littéraire et maître de conférences en langue et littérature russes à l’Institut national des langues et civilisations orientales (Paris). Spécialiste de l’œuvre d’Ivan Bounine, elle poursuit des recherches sur la littérature russe de la première moitié du XXe siècle.

Hélène HENRYSAFIER
Traductrice littéraire. Sa traduction de Boris Pasternak, biographie de Dmitri Bykov (Fayard, 2011) reçoit le Prix Read Russia 2012 et le Prix Russophonie 2013. En 2016, elle traduit Le voyage de Hanuman d’Andreï Ivanov (Ed . Le Tripode) sélectionné pour le Prix Russophonie 2017.

Andreï IVANOV
Ecrivain estonien de langue russe. Il vit à Tallinn et se consacre à l’écriture. En 2015 ses nouvelles Nostalgia – La mélancolie du futur  sont publiées, suivies, en 2016, par son roman Le voyage de Hanuman (Ed. Le Tripode). Ce dernier ouvrage est sur la short-list du Prix Russophonie 2017.

Alexandre JEVAKHOFF
Haut-fonctionnaire, président du Cercle de la marine impériale russe, marguillier de la cathédrale orthodoxe russe de Paris, membre de l’Union de la noblesse russe, auteur de Kemal Atatürk, les Russes blancs, le Roman des Russes à Paris et La guerre civile russe à paraître en février 2017.

Natalia JOURAVLIOVA
Ecrivaine russe résidant en France dont deux ouvrages ont été publiés en France : Exils et Saisons (Ed. l’Inventaire). Elle est membre du jury du Prix Russophonie.

Ida JUNKER
Originaire de Sibérie, Ida Junker a fait des études de lettres à Saint-Pétersbourg, Marburg et Mayence. En France depuis 2002, elle est l’auteure de plusieurs ouvrages consacrés à la Russie dont Le monde de Nina Berberova (L’Harmattan, 2012).

Dimitri de KOCHKO
Journaliste. Président et fondateur de l’association France-Oural.

Andreï KORLIAKOV
Historien et iconographe de l’émigration russe (1917-1947). Il a déjà publié 5 albums de photographies sur l’Émigration russe (Ed.YMCA-PRESS). Coauteur avec G. Gorokhoff de « Le Corps Expéditionnaire russe en France et à Salonique, 1916-1918 ».

Irina KUDESOVA
Romancière, traductrice et journaliste russe résidant en France. Ses romans sont publiés à Moscou. Pourtant, ses textes deviennent de plus en plus « français »… Son dernier roman, Kokliko, a tous les atouts d’un best-seller.

Vladimir LORTCHENKOV
Ecrivain et journaliste moldave résidant au Canada. Son livre Des mille et une façons de quitter la Moldavie a été sélectionné en 2014 pour le Prix Médicis Etranger. Son dernier ouvrage Le dernier amour du Lieutenant Petrescu a été publié en 2016 par les Ed. Agullo.

Véronique LOSSKY
Professeure émérite, spécialiste de la poésie russe moderne et de l’émigration russe en France. En 2015, les Ed. des Syrtes publient une édition bilingue de La Poésie Lyrique de Marina Tsvetaeva traduite, préfacée et annotée par Véronique Lossky.

Emilie MAJ
Editrice chez Boréalia, spécialiste des mondes polaires. Elle a créé sa maison d’éditions pour donner la parole aux écrivains des pays du nord.

Christine MESTRE
Directrice du Prix Russophonie, à l’origine de Journées du Livre Russe dont elle assure la programmation. Chroniqueuse littéraire pour Russia Beyond the Headlines. Elle traduit de jeunes auteurs.

Alexeï NIKITINE
Ecrivain ukrainien de langue russe. Son premier roman traduit en français Victory Park, paraît en 2017 aux éditions Noir sur Blanc.

Georges NIVAT
Universitaire, historien des idées et slavisant, traducteur spécialiste du monde russe. Auteur de nombreux ouvrages, il a co-dirigé la publication d’une Histoire de la littérature russe dont les six volumes ont été publiés chez Fayard.

Ninel OLESITCH
Professeure à l’université de Saint-Pétersbourg. Membre du comité d’experts sur les relations internationales de Saint-Pétersbourg. Spécialiste de l’histoire de l’intelligentsia (1850-1950).

Raphaëlle PACHE
Enseignante, traductrice, elle a traduit en 2016, Le dernier amour du lieutenant Petrescu de Vladimir Lortchenkov et Refuge 3/9 d’Anna Starobinets (Ed. Agullo) ainsi que La maison dans laquelle de Mariam Petrosyan (Ed. Monsieur Toussaint Louverture) et le Lac de Yana Vagner ( Ed.Mirobole)

Mariam PETROSYAN
Romancière arménienne écrivant en russe. Elle est l’auteure du livre primé ??? La Maison dans laquelle (2016 – Ed. Monsieur Toussaint Louverture).  Dès sa sortie, en 2009, le livre devient un best-seller intergénérationnel et international.

Jean RADVANYI
Spécialiste du Caucase, de la Russie et de l’espace post-soviétique. En 2016, il co-écrit, avec Marlène Laruelle,  La Russie entre peurs et défis (Ed. Armand Colin, 2016) .

Marie ROCHE-NAÏDENOV
Enseignante de russe et traductrice. Elle sera aux côtés de Dina Rubina (Le syndrôme de Petrouchka – à paraître), de Marina Akhmedova dont elle a traduit le roman Khadija (Ed. Louison, 2016) et d’Andreï Batov Le tao du saxophoniste (Ed Louison, 2016).

Antonina ROUBICHOU-STRETZ
Agrégée de Lettres classiques, elle a enseigné à Moscou et aux Etats-Unis. Elle a traduit, outre des auteurs de langue anglaise, de nombreux auteurs russes dont Anatoly Rybakov, Andreï Bitov, Valentin Raspoutine et Alexandre Zviaguintsev.

Dina RUBINA
Ecrivaine de langue russe, née en Ouzbekistan, elle s’installe à Moscou dans les années 1980 avant d’immigrer en Israël en 1990. En 2007, elle est lauréate du prix Bolchaïa Kniga. Deux de ses livres sont traduits en français, Le double nom de famille (Actes Sud) et Zoom avant (Ed. Phébus).

Maria RYBAKOVA
Ecrivaine russe vivant aux Etats-Unis. Elle se fait connaître en France par la publication de La confrérie des perdants (2006 – Ed. du Seuil). Son roman Couteau aiguisé pour un cœur tendre, nominé en 2012 pour le prix international Jan Michalski, est publié en 2016 par les éditions Le Ver à Soie.

Kira SAPGUIR
Journaliste, poète et traductrice littéraire. En 2016 paraissent un recueil de nouvelles La cour des miracles (Ed.  Eksmo) et Les aventures du Koubarik et Tomatik ou la  mathématique amusante (Ed. Girafe rose).

Igor SOKOLOGORSKY
Professeur agrégé de philosophie. Attaché culturel à l’ambassade de France à Moscou (2003-2007). Il publie en 2015 L’aventure de l’art contemporain russe du Dégel à nos jours (Nouvelles Ed. Jean-Michel Place).

Irène SOKOLOGORSKY
Présidente honoraire de l’université Paris  VIII. Auteure de nombreuses traductions littéraires. Depuis 1987, elle est la directrice et rédactrice en chef de la revue bilingue Lettres Russes. Membre du jury du Prix Russophonie.

Anne-Marie TATSIS-BOTTON
Traductrice littéraire, elle reçoit le 6e Prix Russophonie pour Souvenir du futur de Sigismund Krzyzanowsky (Ed. Verdier). En 2016, elle a traduit Victory Park d’Alexeï Nikitine (Ed. Noir sur Blanc).

Hélène TEXIER
Présidente de l’association Pour Kungur créée après l’adoption de deux enfants à Kungur (région de Perm). Elle s’efforce, entre autres, de maintenir le lien entre les orphelinats de la région de Perm et les familles adoptantes du monde entier.

Oleg TSELKOV
Né en 1934, le peintre Oleg Tselkov appartient au « mouvement des non-conformistes russes». Exclu de l’Union des Artistes, il est définitivement expulsé de l’URSS en 1977. Depuis, il vit et travaille à Paris. Ses toiles sont exposées dans les plus grands musées du monde. De nombreuses monographies lui sont consacrées.

Tatiana VICTOROFF
Universitaire, elle est l’auteure d’articles sur la littérature de l’émigration russe en France (Remizov, Nabokov, Merejkovsky, Tsvetaeva…). Auteure de l’ouvrage « Anna Akhmatova. Requiem pour l’Europe » (Infolio, 2010) et coordinatrice d’ouvrages collectifs dont Figures de l’émigré russe en France aux XIXe et XXe siècle. Fiction et réalité (Rodopi, 2012).

Florian VOUTEV
Après une carrière de danseur de ballet  il est devenu traducteur littéraire (poésie russe et bulgare). Il a notamment traduit le roman en vers de Pouchkine Eugène Onéguine (Ed. La Bruyère, 2012).

Olga ZINOVIEV
Directrice de l’Institut Alexandre Zinoviev, vice-présidente de l’agence de presse «Russie d’aujourd’hui », Présidente de l’association « Russie – Allemagne »,  professeure honoraire de l’université d’Augsbourg (Bavière).

Alexandre ZVIGUILSKY
Docteur ès lettres, spécialiste mondial de l’œuvre de Tourguéniev. Il crée en 1977 les Cahiers Ivan Tourguéniev, Pauline Viardot, Maria Malibran et, en 1983, le Musée Européen Ivan Tourguéniev de Bougival.